fbpx

Propriétaires : Tout savoir sur les chaudières à condensation

Propriétaires : Tout savoir sur les chaudières à condensation

Les chaudières à condensation ;  le meilleur choix pour votre alimentation de chauffage !

Choisir une chaudière au gaz naturel est un peu comme choisir un partenaire de vie. On veut que ça dure longtemps et que ça ne nous pollue pas la vie.

Les chaudières ; comment ça fonctionne ?

Une chaudière à gaz, brûle du gaz naturel et transmet la chaleur produite du réseau d’eau de chauffage à celui d’eau chaude sanitaire.

La chaudière à gaz chauffe donc l’eau des radiateurs et celle de la douche et la salle de bain. C’est aussi simple que ça !

 

Quels sont les différents types de chaudières à gaz ?

Il existe différents types de chaudières à gaz.

La chaudière basse température

Elle est beaucoup moins gourmande en énergie qu’une chaudière standard car elle chauffe la température à 50 degrés au lieu de 60 à 90 degrés pour une chaudière classique.

La chaudière à condensation

Il s’agit de la chaudière la plus performante au marché. Elle réutilise la fumée et la vapeur d’eau issue de la combustion du gaz naturel dans le circuit de chauffage au lieu de les rejeter dans l’atmosphère.

Cela permet tout de même de réaliser jusqu’à vingt pour cent d’économies d’énergie. Ceci est sans aucun doute une bonne nouvelle pour le porte-monnaie ainsi que pour l’environnement.

D’ailleurs la chaudière à condensation devrait remplacer progressivement la chaudière basse température.

Qu’en est-il à la chaudière connectée en termes d’énergie ?

Parmi les nombreuses chaudières progressives présentes sur le marché, la chaudière connectée donne plusieurs atouts. C’est une chaudière connectée à haute performance énergétique avec un suivi à distance du fonctionnement par des experts  et un pilotage depuis votre Smartphone.

 

Entretenir votre chaudière est un must !

Il parait que 89 pour cent des Français ont peur de la panne de chaudière. Pour prévenir la panne, il faut entretenir votre chaudière.

Pourquoi faut-il entretenir sa chaudière ?

  • D’abord parce que cela lui permet de vivre pour plus de temps.
  • Cela améliore sa performance ainsi que sa sécurité
  • Et puis parce que c’est une obligation légale.

Il est donc essentiel  de demander votre contrat de maintenance pour chaque équipement de chauffage que vous achetez.

A voir aussi : Trouvez le meilleur artisan pour vos travaux d’entretien chaudière.

 

Installer une nouvelle chaudière à condensation dans un système plus ancien: que devez-vous prendre en considération?

Les projets de remplacement de chaudières ne sont pas aussi compliqués que vous ne le pensez, et vous pourriez faire des économies importantes en étant proactif avec votre ancien système.

Croyez-le ou non, il existe des moyens d’intégrer de nouvelles chaudières à condensation dans les systèmes et tuyauteries existants, sans risquer de contaminer le circuit de la chaudière primaire ni de perdre en performance.

Séparez l’ancien système du nouveau

Oui, il est vrai que la plupart des chaudières à condensation haute performance doivent être installées dans le cadre d’un système scellé, mais même si cela n’est pas nécessaire, il vaut la peine de séparer le nouveau de l’ancien pour tirer le meilleur parti de la nouvelle chaudière.

Certes, la conversion d’un système à évacuation ouverte en un système scellé peut être difficile, avec des fuites potentielles d’anciens raccords de tuyauterie à prendre en compte.  Vous pouvez même vous attendre à une corrosion potentielle si l’eau d’un ancien système pénètre dans la toute nouvelle chaudière à condensation. N’ayez pas peur, cependant, il existe des moyens d’éviter ces problèmes.

Le moyen le plus simple de résoudre ce problème consiste à laisser le système existant ouvert et à évacuer le circuit primaire de la chaudière à l’aide d’un échangeur de chaleur à plaques en acier inoxydable.

L’ajout d’un échangeur de chaleur à plaques au mélange garantit un circuit primaire sûr et protégé pour la nouvelle chaudière à condensation et réduit en même temps le risque de corrosion du système existant.

Gardez les débris à l’extérieur

Les échangeurs de chaleur des chaudières à condensation sont devenus plus sophistiqués au fil des ans et les fabricants ont créé des conceptions qui offrent des rendements et une efficacité supérieurs à partir d’unités d’échangeurs plus compactes.

Cependant, ceux-ci ont souvent de petites voies d’eau qui peuvent être facilement bloquées par de gros débris. L’utilisation d’une crépine ou d’un  filtre séparateur de saleté peut protéger votre appareil contre les débris qui n’ont pas encore été vidés de l’ancien système.

Faites plus d’économies

Là où des échangeurs de chaleur à plaques ont été installés, le vase d’expansion peut être dimensionné pour s’adapter à l’expansion de l’eau du petit circuit primaire pour économiser à la fois sur les coûts et sur l’espace. Cependant, le dispositif de remplissage devra toujours être conforme aux règlements qui concernent la taille de la chaudière et la propriété.

Enfin, l’échangeur de chaleur à plaques devient effectivement la source de chaleur dans le nouveau système, vous devez donc prendre en compte le positionnement de l’évent ouvert et de l’alimentation froide par rapport aux pompes à chaleur existantes.

Dernières pensées

Même si, à première vue, cela peut sembler une tâche ardue, il est possible d’installer une chaudière à condensation dans un système existant et peut apporter d’énormes avantages lorsqu’elle est effectuée correctement.

Il vaut donc la peine de prendre le temps d’examiner comment une nouvelle chaudière peut offrir toute la gamme des avantages escomptés malgré son intégration dans un système plus ancien.

No Comments

Post A Comment