fbpx
Cautioneo | Locataire : les travaux à prévoir pour récupérer son dépôt de garantie
16016
post-template-default,single,single-post,postid-16016,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-16.8,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive

Locataire : les travaux à prévoir pour récupérer son dépôt de garantie

Locataire : les travaux à prévoir pour récupérer son dépôt de garantie

Petites réparations, entretien, travaux de remise en état : que doit réaliser un locataire dans l’appartement qu’il s’apprête à quitter ? Nous vous livrons quelques astuces pour que toutes les conditions soient réunies pour partir avec le sourire !

Effectuez un ménage scrupuleux

Cela peut apparaître comme du bon sens, mais de nombreux locataires n’hésitent pas à présenter, durant l’état de lieux, un logement à la propreté douteuse. Même si l’appartement n’est pas dégradé, votre propriétaire peut vous facturer la réalisation du ménage que vous aurez omis d’effectuer.

Essayez de rendre votre logement aussi propre que vous l’avez trouvé lors de l’état des lieux d’entrée. Pensez aux petits détails qui font la différence : des joints immaculés, des vitres et des plaques nettoyées à fond… Pensez à faire briller les plinthes et le parquet, et à aspirer à fond la moquette ! Autant de petites actions qui contribueront à laisser une excellente « dernière impression » auprès de votre bailleur.

Pensez à l’entretien courant de votre location

Avant l’état des lieux, il importe de réaliser toutes les opérations relevant de l’entretien courant du logement de location. Ce dernier incombe effectivement au locataire – et doit d’ailleurs être réalisé toute l’année.

La vérification de la chaudière, l’entretien des joints de la salle de bains, le graissage des huisseries en font partie intégrante. N’attendez donc pas la dernière minute !

Usure normale versus dégradations, comment les distinguer ?

En tant que locataire, vous ne pouvez pas être tenu responsable de l’usure normale, ou vétusté, de l’appartement. En effet, il s’agit d’une usure liée au temps d’occupation des lieux. Plus vous serez resté longtemps dans ce logement, et plus cette vétusté sera importante. Il peut s’agir par exemple de papiers peints ternis, ou d’une peinture jaunie.

En revanche, les dégradations sont considérées comme de votre responsabilité. Qu’elles soient volontaires ou non ! Une moquette trouée, un équipement en panne ou une vitre fissurée représentent quelques-unes des dégradations qu’il vous faudra réparer.

Durant l’état des lieux de sortie, il faudra penser notamment à vous munir du document dressé lors de votre état des lieux d’entrée. Il vous permettra d’effectuer une comparaison objective, et défendre vos droits en cas de litige.

Et si l’on évitait de passer par ce fameux « dépôt de garantie » ?

Lors d’un nouvel emménagement, on a plutôt tendance à compter ses sous… Entre le budget meuble, déco, Internet et autres services, le portefeuille en prend un coup ! Eviter de déposer cette caution, tout en rassurant le propriétaire, c’est possible avec Cautioneo et son passeport dépôt ! Locataire, il vous suffit simplement de souscrire au service en ligne et cela vous coûtera seulement 1% de votre loyer par mois (avec un minimum de 9,90€/mois) Lorsque vous quittez votre appartement, Cautioneo vous propose d’intervenir en tant que tiers médiateur pour vous éviter de payer les dégradations dont vous n’êtes pas responsable !